LOUISA BAILECHE

Musique du monde / Italie

Louisa Bailèche

Crédit Maria-Letizia Pianton

Site web : louisabailche.com

Booking : Crépuscule production

Louisa Bailèche a grandi en banlieue parisienne. Elle a été bercée par les chansons traditionnelles italiennes, les airs d’opéra chantés par sa mère, et les guitares et darboukas jouées par ses frères et sœur, en écho  à ses  origines paternelles Kabyles.

Artiste pluridisciplinaire, Louisa Bailèche est d’abord danseuse puis comédienne. Elle se produit dans «Caligula» (mis en scène par Youssef Chahine) à la Comédie Française, dans «L’histoire du soldat» (mise en scène par Pascal Elso) avant de jouer un premier rôle comme chanteuse et comédienne aux Folies bergères dans la comédie musicale «Nine» (adaptation du film « Huit et demi » de Federico Fellini). Passionnée par la voix, Louisa entre au conservatoire pour apprendre le chant lyrique et la musique classique. En parallèle, elle intègre plusieurs formations musicales comme chanteuse, avec lesquelles elle se produira en première partie de Souad Massi, Cali et Aston Villa. Repérée par le compositeur Hocine Hallaf, Louisa enregistre un album de chansons aux mélodies orientales (encore inédit). Un des titres, « Monts et merveilles » sera choisi par France 3 pour représenter la France à l’Eurovision 2003 (production Universal Music).

Profondément marquée par les musiques du monde, les échanges interculturels, les langues étrangères et la transmission, Louisa oriente progressivement son parcours vers les répertoires de chants traditionnels et l’improvisation vocale. Elle rejoint  le « Trio Zelwer » (tournée, Jeunesses Musicales de France 2007) « Tzigane imaginaire » (2010) de Jean Marc Zelwer puis Mahna (2009) de Jean Yves Penafiel. Nourrie par le désir de renouer avec ses racines italiennes, Louisa construit son projet personnel (2010) autour de la chanson et l’écriture de textes en italien. La chanteuse rencontre alors le compositeur Laurent Roussel avec lequel elle enregistre l’album « Terra Mia », fruit du voyage en plein cœur de ses terres et mémoires originelles méditerranéennes.

Image de prévisualisation YouTube

Album «Terra Mia»

Cover_Terra Mia_Louisa Bailèche_Credit_Maria-Letizia Piantoni

Production : Mix et Métisse / Co’Art

Distribution : Socadisc

Release : 2 novembre 2015

 

Née à Paris, Louisa Bailèche a grandi en écoutant les chansons traditionnelles italiennes fredonnées par sa mère, native de la région de l’Aquila, et les sons des guitares et darboukas en écho à ses origines paternelles algériennes.  Son premier album « Terra mia » est une ballade à travers les souvenirs d’enfance, qui résonnent encore au cœur des montagnes des Abruzzes, parmi les rires des femmes méditerranéennes et leurs « chiacchieri » (bavardages), les danses grisantes de la Tarentelle et les virées estivales en train couchette d’une mère et de ses cinq enfants. C’est un voyage qui ravive les rêves et  la langue maternelle oubliée peu à peu par l’exil. Une ode à la mémoire, qui comme  la ritournelle d’une boîte à musique chante le parfum de nos terres ensoleillées. « Terra mia » pour ne pas oublier.