Camille de Vitry

Camille de Vitry

Née en 1969, élève de l’Ecole Louis Lumière de 1992 à 1994, Camille de Vitry se consacre d’abord à la communication d’entreprise, puis s’oriente vers la réalisation de documentaires. Sa thématique principale est l’immigration, scrutée à travers plusieurs films de long ou court métrage – « parti les mains vides », « Action », « la Marseillaise », « migrateurs », « Mort à Montreuil », « BAR »… Elle y travaille également en collaboration avec Mehdi Lallaoui (« un siècle d’immigrations en France »), Bruno Delellis (« prison pour rien »), l’association Survie. Du constat de l’immigration, surgit naturellement la question de l’émigration. Ou celle de l’insoutenable misère du Sud… Pourtant, elle recèle l’un des plus gigantesques gisements aurifères du monde, qui dégage des centaines de millions de $ de bénéfices vers… l’Occident réuni ! L’Etat Malien ne touche que le maximum légal de 20%, fixé par la Banque Mondiale, pour livrer l’accès à ses ressources aurifères ; lesquels 20% ne remboursent même pas le service de la dette extérieure malienne. Etrange anomalie… La Banque Mondiale a catalysé vers les exploitants miniers, les 2/3 des investissements initiaux de l’exploitation auprès de caisses de développement (comme la CFD, la BEI…) – et est directement actionnaire du site. Dès lors de quel développement s’agit-il ? Douloureuse énigme… En février 2002, Camille saute dans un camion et descend de Kayes à Sadiola avec les mineurs, pour tenter de répondre à ces interrogations… qui se multiplieront au fur et à mesure de sa découverte de la mine. Aujourd’hui ce film permet de livrer quelques clés pour comprendre un système de prédation absolue.

« Le Prix de l’Or »

A Sadiola, au Mali, une mine d’or est exploitée dégageant des bénéfices se chiffrant en millions de dollars. Mais les conséquences sont nombreuses : ouvriers blessés et tués au travail, nappes phréatiques contaminées par le cyanure, vol pur et simple de l’or, et la liste est longue… Exemple de pillage des ressources des pays du sud par ceux du nord, le cas de Sadiola est effrayant par l’ampleur des dégâts et des mécanismes néo-coloniaux en vigueur.

http://www.dailymotion.com/video/xm4taw

le prix de l’or – les générations par camilledevitry

– Durée : 52 minutes
– Réalisateur : Camille de Vitry
– Genre : Documentaire
– Date de sortie cinéma : 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.