Abou Diarra

grande_bretagne_1606

 

Musique du monde / Blues / Mali

Abou Diarra

Crédit Victor Delfim

 

NOUVEL ALBUM « KOYA » A VENIR 11 NOVEMBRE 2016

 

 Site web : aboungoni.com

Booking : Ginger Sounds

Management / Production : Mix et Métisse

Edition : RFI Talent CSB Production

 

Abou Diarra compte parmi ces artistes rares qui ne s’engagent dans un nouveau projet qu’après y avoir été poussés par une nécessité intérieure profonde. Koya, ainsi nommé pour rendre hommage à sa mère éponyme, s’inscrit dans la continuité d’une longue réflexion musicale en même temps qu’il emprunte de nouvelles directions. Pour la première fois, Abou se confronte aux tissages de samples de Nicolas Repac, à ses grooves plus electro, mais aussi au blues de l’harmoniciste Vincent Bucher. Pour autant, au kamele n’goni comme au chant, habilement soutenu par Toumani Diabaté, il ne s’écarte jamais d’une spiritualité musicale authentiquement malienne. La ferveur d’Abou Diarra transparaît dans chaque note de cet album tout de richesse humble et entièrement à son image  : une sincérité absolue, une pleine acceptation de la vie considérée comme un devenir constant, et surplombant le tout, le sentiment serein d’une harmonie supérieure.   

 

Image de prévisualisation YouTube

Album « Sabou »

Abou Diarra_Sabou-HD

Production : Mix et Métisse / Indiz

Distribution : L’Autre Distribution

Release : 29 avril 2013

 

Après plusieurs années d’exil dans tous les pays africains, des kilomètres parcourus et des cordes usées, Sabou apparaît comme une première pierre posée sur le bord du chemin, l’empreinte laissé par le voyageur dans sa quête de solitude et d’exil. Sabou est un hommage à la fois douloureux et nostalgique aux proches, partis trop tôt et trop vite, mais aussi une louange à la vie, aux choix, à la poésie des mots, aux secrets ancestraux qui rythment la vie et font danser les hommes… Un hommage à l’oralité, à la fête, à la musique et à la sagesse bambara.

Album « An Ka Belebele »

Pochette finale compressée

Production : Mix et Métisse

Distribution : Satellit Music

Release : 25 octobre 2010

 

En avril 2008, il enregistre son deuxième album «An Ka Belebele» et décide de travailler avec des instruments traditionnels dans une démarche acoustique. «An Ka Belebele» marque une rupture avec son premier disque. Pour autant, Abou ne renie pas ses origines; sans abandonner les boîtes à rythmes et les guitares électriques, il cherche dans les instruments traditionnels un nouveau style, des harmonies alliant les bases de la musique malienne wassoulou avec des inspirations occidentales (blues, jazz…). L’album retranscrit parfaitement une préoccupation constante d’un métissage entre la chaleur des instruments acoustiques et les sonorités modernes.